Vivre enfant au Lac-St-Jean, c’est avoir la possibilité de découvrir des univers incroyables, plus grands que réels : la forêt, la plage, la rivière, les ruisseaux, les champs, les fermes et ce beau grand lac tumultueux qui offrent abondance et beauté à la région.
En grandissant, la découverte ne s’arrête pas là. Ces univers se transforment, ils s’élargissent aux trois jardins de ma mère, aux plantations où j’allais mettre des collets avec mon grand-père et à ces truites et perdrix que mon père ramenait du chalet. C’est aussi la petite érablière à deux pas de chez moi et le classique chocolat aux bleuets des pères trappistes à Mistassini. La petite communauté du Lac-St-Jean m’a permis d’apprécier mes premiers moments avec la nourriture, de reconnaître la valeur de ce qui est frais, local et boréal. L’endroit où je suis née, je ne l’échangerais contre rien au monde. Il m’a fait découvrir cette immensité qu’est une bleuetière et celle d’être sur un lac à veille d’une tempête. Il m’a aussi permis de vivre les épluchettes de blé d’inde, les BBQ de famille et les pique-niques à la plage. C’est cette région, les gens qui y habitent et ma famille qui m’ont donné l’amour de la cuisine.
En appelant le blog « Petite Bleuette », je me rappelle chaque jour pourquoi je cuisine, pourquoi je veux garder cette convivialité, ce charme jeannois dans chacun des plats que je crée. « Petite Bleuette », pour espérer vous partager un peu l’essence de mon si beau coin de pays et vous donner le même goût que moi à la cuisine.
Back to Top